<< Retour

Souvenirs souvenirs ...

2013/07/11

 

Tout ça ne nous rajeunit pas ...

 

La première année du CAG.

 

En 1995, a eu lieu la première ducasse du C.A.G. (club d’animations de Ghislenghien).

 

Comment est venue l’idée de recréer une ducasse dans le village ?

Joël Père, président du club depuis sa création, a eu envie de s’investir dans une organisation pour le village. Il est allé trouver des personnes telles que Charles Ronlez, Henri Rochart, Pascal Decoster, … et, ensemble, ils ont organisé une première réunion afin de voir ce qu’il était possible de faire au sein du village.

Cette première année, ils ont organisé une petite soirée dans la salle des fêtes. Pour cela, ils ont mis de l’argent de leur poche afin de faire les affiches, … Ils ont reçu un très bon accueil de la part de la population et ont donc décidé de se lancer dans l’organisation d’une ducasse pour l’année suivante.

 

Pourquoi le 2° week-end du mois de septembre ?

Lorsque le C.A.G. a décidé de remettre une ducasse sur pied, il s’est renseigné auprès des anciens de Ghislenghien pour replacer l’événement à la date qui était la sienne dans le calendrier traditionnel des ducasses. Il semblait que la ducasse de Ghislenghien avait lieu le 2° dimanche de septembre.

 

Pourtant, la paroisse est « dédicacée » à Saint-Jean L’Évangéliste qui se fête le 27 décembre, ce qui ne correspond pas à ce qui se fait dans la majorité des cas, la ducasse correspondant presque toujours à la fête du saint-patron…

Si l’on se réfère au livre que Charles Van Haver a consacré à Ghislenghien, on apprend ceci : « Deux kermesses annuelles jettent leur note gaie dans la vie des Ghislenghiennois. La première a lieu le second dimanche de juillet et dure jusqu’au lundi soir. Au début, elle fut créée uniquement pour le quartier de la gare, où toutes les récréations avaient lieu (…).

La seconde a lieu le premier dimanche qui suit le 1° septembre. Elle commence le samedi et se clôture le jeudi suivant par un bal populaire suivi d’un feu d’artifice. »

En fait, certaines ducasses ont aussi trouvé leur origine dans la dédicace à un autel dédié à un autre saint. Dans ce cas précis, la ducasse de Ghislenghien serait une « dédicace » à l’autel de la Vierge. La naissance de Marie étant fêtée le 8 septembre, elle fut placée le dimanche suivant.

 

Le C.A.G. s’investit et entreprend de nouvelles initiatives.

 

En 1996 :

Ce fut l’année de la première véritable ducasse telle que nous la connaissons aujourd’hui : trois jours de fêtes, des spectacles pour petits et grands. La soirée des jeunes le samedi soir et la traditionnelle foire aux artisans et brocanteurs du dimanche.

Le concours de façades fleuries a aussi fait sa grande entrée.

 

En 1997 :

  • Nous avons réinvesti dans les activités pour enfants car, en plus des animations diverses que l’on retrouvait déjà l’année précédente (carrousel, château gonflable, ballons, maquillage), l’avant-soirée et la soirée du vendredi ont été réservées à un défilé de mode pour enfants suivi d’un spectacle.
  • Nous avons également innové dans les activités du dimanche avec notamment un baptême de l’air.
  • 1997, c’est aussi l’année de naissance de notre bière artisanale : la « Ghislenghiennoise » que nous vous invitons à goûter dès à présent si ce n’est déjà fait.

 

 

En 1998 :

 

Un concours d’ « ancêtres » a fait son apparition pour la journée du dimanche.

Les participants sillonnent chaque année la région et découvrent des châteaux.

Certains participants portent parfois les vêtements d’époque.

En 2001 :

Le vendredi 7 septembre 2001 a eu lieu le 1° grand feu d’artifice à Ghislenghien. Depuis, c’est devenu une tradition lors de nos ducasses.

 

Cette année encore :

… Nous vous proposons une nouvelle activité, à savoir, le premier « drink & bike ». Cette après-midi festive propose à tous les amateurs de vivre une course en équipe, pimentée par des petits jeux et des boissons à gogos …

 

D’années en années nous essayons d’innover au maximum pour vous offrir un week-end inoubliable


Des villageois solidaires face aux terribles événements qui l’incombent.

 

Le 27 août 2002 : inondations

Le village de Ghislenghien a particulièrement souffert des montées importantes de la Sille. Plusieurs dizaines de personnes ont dû être évacuées durant la soirée.

Au-delà des aides apportées par les services de secours, au-delà du soutien fourni par la commune d’Ath, les associations du village se sont mobilisées pour aider les sinistrés. Un mouvement de solidarité s’est mis en marche.

Le CAG a notamment fait appel à l’aide financière avec l’ouverture d’un compte et y a contribué directement sur base de ses fonds propres et des bénéfices engendrés par la ducasse.

Le CAG a noté aussi la prise en charge, au nom de la population du village, du suivi technique du dossier concernant les causes de cette crue afin d’éviter que pareille mésaventure ne se reproduise.

 

photo

Le 30 juillet 2004

Le 30 juillet 2004, à 8 h 56, une conduite de gaz passant sous le zoning industriel de Ghislenghien, a explosé. Une alerte de fuite de gaz avait mené les services des pompiers et des techniciens d'Electrabel sur place et c'est lors de leur intervention que l'explosion a eu lieu.

photo

 

Dès lors, les marques de solidarité avec les familles des victimes n'ont cessé de voir le jour à travers le pays et dans notre région en particulier. L'association Ghislenghien Solidaire s'est d'ailleurs illustrée à plusieurs reprises en organisant diverses actions afin de récolter des fonds pour les sinistrés et leur famille.

photo

Action solidarité Ghislenghien

 

 


Au-delà de la ducasse, le CAG entreprend de nombreuses autres initiatives.

 

La vente des sapins sur la place du village :

Au début du mois de décembre, le comité propose, à un prix plus que démocratique, des sapins de différentes tailles sur lesquels il ne prend aucune commission. Le seul but recherché est de rendre les rues du village plus vivantes encore pendant les fêtes.

 

La traditionnelle fête de noël et la décoration de la place :

Chaque année, le CAG programme une après-midi récréative en compagnie du Père Noël. Des cougnolles sont distibuées aux enfants mais également aux personnes âgées de plus de 65 ans. Ceux qui n’ont pas la possibilité de se déplacer reçoivent la visite du Père Noël.

Il y a également une prestation remarquée de la Chorale Saint-Jean de Ghislenghien et un spectacle pour enfants. Tout cela dans la joie et la bonne humeur.

Le comité organise également la décoration de la place du village sous la forme d’un grand sapin superbement décoré et illuminé et d’une traditionnelle crèche pour accueillir l’enfant de Dieu.

 

La chasse aux œufs à l’occasion de la fête de Pâques :

Tous les enfants du village ont l’opportunité de venir ramasser les œufs. Chacun d’entre-eux repart avec un panier bien rempli.

.

Le journal trimestriel :

Le CAG vous offre également, chaque trimestre, un journal contenant diverses informations : actualités régionales, garde des pharmacies et médecins, calendrier des activités, …

 

 

 

 

 

Le site internet :

Celui-ci contient une foule de renseignements très utiles ainsi que les photos prises durant les diverses animations et ducasses de ces dernières années. Nous vous donnons donc rendez-vous à l’adresse suivante : http://www.ca-ghislenghien.be/

 

 

Sachez que c’est la pleine réussite de la ducasse qui nous permet l’organisation et le financement de toutes ces activités. Et c’est grâce à l’aide de tous les bénévoles présents durant ce week-end que tout cela est possible.